Logo de Justine Petitjean Comédienne voix-off française

wav, aac, mp3…. Quelles différences entre les formats audio ?

Les formats audio jouent un rôle crucial dans la production et la distribution de contenus sonores. Pour les professionnels de l’audio, tels que les comédiens voix-off, choisir le bon format peut faire une différence significative en termes de qualité sonore et de compatibilité. Cet article explore les différents formats audio tels que .wav, .aiff, .mp3, .flac, et .aac, en expliquant leurs caractéristiques, avantages et inconvénients.

logiciel formats audio Justine Petitjean Comédienne voix off

Les Formats Audio Non Compressés

.WAV (Waveform Audio File Format)

Le format .wav est l’un des formats audio non compressés les plus couramment utilisés dans l’industrie. Créé par Microsoft et IBM, il offre une qualité sonore exceptionnelle car il ne subit aucune compression.

Qualité sonore : Excellente, car il conserve toutes les informations originales du signal audio.

Taille de fichier : Élevée, en raison de l’absence de compression.

Utilisation en studio : Très répandu pour les enregistrements professionnels, le mixage et le mastering.

Compatibilité : Large compatibilité avec la plupart des logiciels et des équipements audio.

La livraison de fichiers en .wav est courante pour les comédiens voix-off, car elle garantit que le client reçoit un son de la plus haute qualité possible.

.AIFF (Audio Interchange File Format)

Le format .aiff, développé par Apple, est l’équivalent du .wav dans l’écosystème Apple. Il est également non compressé et offre une qualité sonore supérieure.

Qualité sonore : Comparable à celle du .wav.

Taille de fichier : Élevée.

Utilisation en studio : Préféré dans les environnements Mac.

Compatibilité : Principalement utilisé sur les systèmes Apple, mais reconnu par de nombreux logiciels audio.

Les Formats Audio Compressés

.MP3 (MPEG Audio Layer III)

Le .mp3 est probablement le format audio le plus connu. Il utilise une compression avec perte, ce qui réduit la taille du fichier en éliminant certaines informations jugées inaudibles par l’oreille humaine.

Qualité sonore : Variable, dépend du taux de compression. Les fichiers .mp3 à un débit élevé (320 kbps) offrent une bonne qualité sonore.

Taille de fichier : Réduite, ce qui facilite le stockage et le partage.

Utilisation en studio : Non utilisée pour l’enregistrement et le mixage, plus fréquente pour la distribution de contenu audio en ligne.

Compatibilité : Très large, supporté par presque tous les lecteurs audio et logiciels.

.FLAC (Free Lossless Audio Codec)

Le .flac est un format compressé sans perte, ce qui signifie qu’il réduit la taille du fichier sans sacrifier la qualité sonore.

Qualité sonore : Excellente, identique à celle des fichiers non compressés.

Taille de fichier : Plus petite que celle des fichiers non compressés, mais plus grande que celle des fichiers avec perte comme le .mp3.

Utilisation en studio : Parfois utilisé pour archiver des enregistrements de haute qualité.

Compatibilité : Bonne, bien que moins universelle que le .mp3.

.AAC (Advanced Audio Coding)

Le .aac est un format compressé avec perte, conçu pour être plus efficace que le .mp3.

Qualité sonore : Meilleure que celle du .mp3 à des taux de compression similaires.

Taille de fichier : Réduite, similaire au .mp3.

Utilisation en studio : Rarement utilisé pour l’enregistrement brut, mais populaire pour la distribution en ligne et les applications mobiles.

Compatibilité : Large, notamment sur les plateformes Apple.

Quels formats audio sont utilisés lors de l’enregistrement et de la livraison de fichiers audios en studio ?

Préférences de Formats Audio en Studio, notamment pour la voix-off

En studio, les formats non compressés comme le .wav et le .aiff sont préférés pour l’enregistrement, le mixage et le mastering. Leur qualité sonore supérieure et leur compatibilité avec les logiciels professionnels en font le choix idéal pour capturer et traiter le son sans perte de qualité.

Export final des fichiers audio

Pour la livraison des fichiers audio, le choix du format dépend souvent des exigences du client et des contraintes de l’application finale. Voici quelques considérations typiques :

Qualité maximale requise : Si le client demande la meilleure qualité possible, les formats non compressés comme le .wav ou le .aiff seront privilégiés.

Stockage et partage en ligne : Pour des raisons de praticité, des formats compressés sans perte comme le .flac peuvent être utilisés, offrant un bon compromis entre qualité et taille de fichier. En effet, un fichier volumineux peut causer des problèmes de chargement pour un utilisateur en ligne qui ne bénéficierait pas d’une bonne connexion. A l’instar de Youtube, qui propose de diffuser ses vidéos dans plusieurs qualités (1080px, 480px, 320px), on cherchera à optimiser le rapport qualité/poids du fichier audio.

Utilisation en streaming ou sur des appareils mobiles : Les formats compressés avec perte comme le .mp3 et le .aac sont souvent choisis pour leur petite taille et leur compatibilité étendue. Dans ce cas spécifique, il est conseillé de se référer au guide d’utilisation des logiciels de streaming qui vous communiqueront les formats audio conseillés.

Conserver la qualité sonore tout au long du processus

Tout au long du processus, de l’enregistrement à la livraison, il est préférable de garder le même format. Par exemple, si l’enregistrement se fait en .wav, il faudra préférer un traitement dans ce format. Ainsi, cela évite les conversions qui pourraient amener à elles seules des pertes de qualité non désirées. La conversion dans le format préféré pour la diffusion se fera alors seulement à la dernière étape : l’export.

Conclusion

Que vous soyez un professionnel de l’audio ou un client recevant des fichiers audio, connaître les avantages et les inconvénients de chaque format peut vous aider à comprendre les enjeux en matière de qualité et de praticité. D’une manière générale, il faut retenir qu’on essaie de garder au maximum la qualité tout au long du processus de traitement des fichiers. C’est seulement au moment de l’export final que l’on cherchera à livrer des fichiers optimisés pour le canal de diffusion.

Et moi, dans quels format audio j’enregistre mes voix-off?

Parfaitement équipée avec un home studio insonorisé, un micro et une carte son de qualité, j’enregistre principalement mes fichiers au format .wav. Cela permet une qualité d’enregistrement excellente, et compatible avec tous les logiciels de traitement de son. Pour ce qui est de la livraison, je livre 90% du temps en .wav. Sans demande particulière du client, c’est le format plébiscité pour les raisons mentionnées ci-dessus : large compatibilité, pas de perte de qualité, etc. Cependant, je peux livrer le fichier audio dans n’importe quel format audio à la simple demande du client. Ainsi, bien que je ne le recommande pas pour la perte de qualité que cela implique, il m’arrive de livrer des fichiers audio au format .mp3.

Résumé

Format audioType de compressionQualité sonoreTaille de fichierUtilisation en studioCompatibilité
.wavNon compresséExcellenteTrès grandeEnregistrement, mixage, masteringTrès large
.aiffNon compresséExcellenteTrès grandeEnregistrement sur systèmes AppleBonne (principalement sur Mac)
.mp3Compressé avec perteVariable (bonne à 320 kbps)PetiteDistribution en ligneTrès large
.flacCompressé sans perteExcellenteMoyenneArchivage de haute qualitéBonne, mais moins universelle que .mp3
.aacCompressé avec perteMeilleure que .mp3 à taux similairesPetiteDistribution en ligne, applications mobilesLarge, particulièrement sur plateformes Apple

Vous souhaitez des conseils concernant le format de votre future voix-off ? Je suis là pour vous guider!

Poursuivez votre lecture avec cette sélection d'article

Logo de Justine Petitjean Comédienne voix-off française
N’attendez plus, réservez la voix-off pour votre projet Écrivez-moi via le lien ci-dessous, je vous répondrai dès que j’aurai eu connaissance de votre message.

Me contacter

Copyright © 2024 Créé par La Main Web